Débourrement 2015

Aujourd’hui 4 mai 2015 à 28 DJ10 notre Frontenac est au stade BBCH 05 (protection cotonneuse nettement visible). En terme de degrés-jours est bien plus hâtivement que le prévoit le modèle. Ce dernier prévoit le stade coton à 55 DJ10 (donc pour le 7 mai) et le stade pointe verte à 75 DJ10 (donc pour le 9 mai). Toutefois, en terme de date le modèle n’est pas si mal avec un écart de seulement 3 jours. En fait nous accumulerons les degrés-jours à une vitesse folle cette semaine, en moyenne 8 DJ10/jour.

Voilà donc à partir de maintenant il faut surveiller les gels nocturnes.

4 mai

Prévision à long terme du débourrement

J’ai consolidé les données de ma station météo, des nouvelles prévisions à très long terme de Météomédia ainsi que la modélisation des stades phénologiques de CIPRA. Cette année le débourrement des cépages hâtifs se déroulerait du 25 au 30 mai, soit très tardivement. Non seulement le printemps est plutôt tardif, mais on annonce encore dix jours de températures sous les normales, sans grande accumulation de degrés-jours.

15avril

Statistiques et état de la production

NOTE: Pour des données plus actuelles, consultez cet article.

Voici une présentation que nous avons fait devant l’AGA 2015 de l’Association des vignerons du Québec ainsi qu’au Comité vigne et vin du CRAAQ. Elle fait état du bilan de production des membres à l’AVQ pour 2012 et 2013, puis trace un portrait des caractéristiques de la production des 12 dernières années, en place les performances en perspective de la production canadienne, et fait le lien avec la planification pour les 10 prochaines années. En tout, 22 années sont examinées. Des constats sont faits. Projet financé par Vignobles Saint-Rémi.

Cliquer ici pour le document complet.

Amélioration des rendements au Québec, au Canada et producteur du groupe de tête (Québec)

Amélioration des rendements au Québec, au Canada et producteur du groupe de tête (Québec)

Taille 2015

Comme à l’habitude, nous avons taillé tout l’hiver depuis novembre. L’hiver a été rude avec des vents intenses et fréquents. Moins de journées ont été favorables à la taille… disons plutôt endurable 😉 Mais hier, c’était vraiment magnifique : quelques images.

Taille 2015 d'une vigne Frontenac

Taille 2015 d’une vigne Frontenac

Frontenac fraîchement taillé, fin d'hiver 2015.

Frontenac fraîchement taillé, fin d’hiver 2015.

Volatility in the evolving cool climate wine regions of Ontario

Fréquence des événements inférieurs à -20 C pour Vineland.

Fréquence des événements inférieurs à -20 C pour Vineland.

La présentation du climatologiste Tony Shaw de Brock/CCOVI intitulée Volatility in the the evolving cool climate wine regions of Ontario est très intéressante. Bien que le climat se réchauffe (été et hiver), la variabilité journalière pendant l’hiver s’accentue et provoque d’avantage de dommages par le gel.

Je le cite « Perception of future climatic risks is important because wine growers will not invest unless they understand that their agricultural systems is highly vulnerable. »

À écouter pendant votre lunch…

Froid du 24 février 2015

Nous venons d’avoir une autre bonne nuit froide, j’en ai profité pour la décortiquer heure par heure (voir illustration).

Il apparaît que cette nuit s’est caractérisée par des inversions de température d’intensité et d’épaisseur assez importante. La température minimale a atteint -25,8 C, la durée inférieure à -23 C a été de 3,7 heures, alors que le seuil de -25 C a été dépassé pendant 1,0 heure. Dans ces conditions, les zones basses du vignoble subissent des températures encore inférieures aux observations de la station météo, située au centre du gradient de température de la parcelle.

Un moulin à vent aurait vraisemblablement pu limiter la température minimale à -23 C. Toutefois, les nuits les plus limitantes de l’hiver 2014-15 restent celles du 8 et 14 janvier avec des -25,5 C (venteux) et -26,1 C (avec inversion), respectivement. Pour des informations complémentaires, consultez cette analyse que nous avons publiée précédemment.

Quelle est la pertinence d’utiliser des moulins à vent pendant l’hiver ?

Je me suis posé cette question et procédé à une analyse de mes données météo pour les deux derniers hivers. Dans ce bref rapport, j’ai constaté un certain intérêt mais pas forcément une réelle opportunité de produire des cépages tel que Vidal, Maréchal Foch ou même des vinifera sans aucun autre moyen de protection hivernal qu’un moulin à vent. Qu’en pensez-vous ?

Symposium vigne et vin 2015: Succès !

Le Symposium vigne et vin 2015 qui s’est déroulé les 9 et 10 février 2015 a été tout un succès. Plus de 170 personnes ont participé à l’événement qui a su séduire par la grande variété des sujets et la qualité des conférenciers. L’audience était composée principalement de viticulteurs et vignerons (55%), de professionnels (10%), d’institutions gouvernementales (8%), de chercheurs (5%) et d’exposants. Les participants qui ont répondu ont attribué une note globale d’appréciation de 88% pour l’ensemble de la journée ainsi que pour la pertinence du contenu présenté.

J’en profite pour remercier mes collaborateurs au comité organisateur, ici bas.

Symposium vigne et vin 2015. Comité organisateur. Arrière: Gaëlle Dubé, Karine Pedneault, Évelyne Barriault, Caroline Provost, Jérémie d'Hauteville; rangée avant: Charlotte Reason, Lyne Desnoyers, Fabien Gagné.

Symposium vigne et vin 2015. Comité organisateur. Arrière: Gaëlle Dubé, Karine Pedneault, Évelyne Barriault, Caroline Provost, Jérémie d’Hauteville; rangée avant: Charlotte Reason, Lyne Desnoyers, Fabien Gagné. Photo: François Carl Duguay, CRAAQ.

Un public attentif de plus de 160 personnes sont venus entendre les conférenciers au Symposium vigne et vin 2015.

Un public attentif de plus de 160 personnes sont venus entendre les conférenciers au Symposium vigne et vin 2015. Photo: Fabien Gagné (c)

Vin du Québec

Vin du Québec. Photo: Fabien Gagné (c)

La taille au printemps réduirait le brix et augmenterait l’acidité

Dans cette expérimentation de Rätsep et collaborateurs faite en Estonie sur un cépage hybride en climat frais, on a étudié l’effet du moment de la taille (début d’hiver vs printemps) sur différents paramètres technologiques et physiologiques. Ils ont observé que la taille au printemps réduit de façon importante les solubles totaux et provoquent aussi une augmentation de l’acidité totale. Voilà une piste intéressante.

https://www.researchgate.net/publication/271073136_EFFECT_OF_PRUNING_TIME_AND_METHOD_ON_HYBRID_GRAPEVINE_%28Vitis_sp.%29_%27HASANSKI_SLADKI%27_BERRY_MATURITY_IN_A_COOL_CLIMATE_CONDITIONS

Ratsep

Symposium vigne et vin

Il se fait tard mais il reste encore quelques places disponibles pour le Symposium vigne et vin qui aura lieu les 9 et 10 février. La période d’inscription sera fermée le 29 janvier.

Économie, mise en marché, viticulture et vinification

Avec une programmation axée sur ces quatre grands thèmes, ce premier symposium provincial dans le secteur vitivinicole québécois souhaite réunir tous les acteurs concernés. L’objectif premier est le transfert des connaissances et de résultats tangibles issus de la recherche pour favoriser les meilleures pratiques au sein des vignobles, au champ comme au chai, et dans la commercialisation des vins québécois. L’évènement se veut également un lieu de rencontre et d’échanges sur les besoins et l’avenir de cette industrie en pleine effervescence.

Symposium vigne et vin 2015

Symposium vigne et vin 2015